Téléphone portable : les mauvaises ondes.

Ondes portable 5

Il est très difficile d’évaluer avec certitude le degré de dangerosité des ondes des téléphones portables sur le cerveau. Plus nous sommes loin de l’antenne de relais, plus le téléphone émet d’ondes pour capter et plus il est possiblement dangereux pour nous. Paradoxalement, plus on est prêt d’une antenne moins on subit d’effets négatifs de notre appareil.

De nombreux chercheurs mettent en garde contre leurs effets néfastes. Les connaissances actuelles ne permettent pas encore de quantifier les dégâts dus aux ondes électromagnétiques, mais des tests sur les animaux de laboratoires montrent des effets indésirables évidents. Il est plus difficile d’en évaluer le niveau de risque chez l’homme, nous avons trop peu de recul et il faudra attendre encore quelques années pour commencer à en tirer des informations fiables.

Ondes portable 2Le centre international de recherche remarque une augmentation des risques de cancer sur les enfants exposés aux ondes des mobiles. Le principe de précaution est à adopter dans tous les cas principalement chez les très jeunes, deux fois plus sensibles que les adultes. Les bébés dont le cerveau est en pleine évolution seraient les plus touchés par les rayonnements. Ceci est dû à une épaisseur moindre des tissus osseux et cérébraux par rapport à l’adulte, laissant plus facilement passer les ondes incriminées. Les fœtus ne sont pas à l’abri dans le ventre de leurs mères et le professeur Morgan conseille de ne pas laisser de téléphone portable à proximité du ventre d’une femme enceinte, pas plus que d’un nourrisson. De plus les ondes diminueraient la croissance des enfants ainsi que leurs capacités à développer leur système immunitaire. Des recherches australiennes indiquent que le rayonnement semble retenir les métaux lourds dans les cellules du cerveau, favorisant ainsi l’autisme. La moelle osseuse des jeunes enfants est 10 fois plus absorbante que celle des adultes.

On constate que dix minutes après l’utilisation d’un téléphone portable, apparaissent encore des modifications à l’électroencéphalogramme, prouvant une perturbation de l’activité cérébrale. Les ondes dégraderaient la barrière hémato-encéphalique, ce qui aurait pour effet de rendre cette partie plus poreuse laissant ainsi pénétrer des substances néfastes.

Le conseil donné est de limiter l’utilisation du téléphone portable à une demi-heure par jour, sauf si vous utilisez un kit main libre et de ne pas dormir avec votre appareil a moins qu’il ne soit éteint.

 


Voir aussi :

- Le BIO
LE BIO : POUR OU CONTRE ? Certains sont de fervents défenseurs du BIO pendant que d’autres n’y voient qu’une…
- Accordéoniste interview
INTERVIEW DE L’ACCORDÉONISTE CHRISTIAN BRUT. Nous avons rencontré Christian Brut lors de la journée…
- Téléphone au volant
TÉLÉPHONE AU VOLANT : DANGER ! Vous êtes au volant, votre téléphone sonne. Connaissant les risques…

 

.

.

.

.

.

.

.

.


S’informer c’est comprendre


Mangez cinq fruits et légumes par jour


Soutenir la presse, c’est défendre votre liberté