Les EHPAD (Maisons de retraite médicalisées)

 

Travailler en EHPAD

Ils ont fait le choix travailler auprès des personnes âgées et connaissent des conditions de travail souvent difficiles. Le manque de personnel, parfois de reconnaissance, la station debout, les maux de dos liés au « levage » répétés des résidents handicapés, les causes de fatigues et de découragements ne manquent pas.

Le manque de moyen humain diminue le temps de toilette et de soins des résidents. Ces moments d’intimité sont de fait réduit à des actes purement technique dépourvus d’attention. Le personnel a souvent le sentiment de ne pouvoir mener sa tâche à bien.

Face à cela, les familles se plaignent des tarifs jugés exorbitants des EHPAD pour des services insuffisants à leurs goût. Le personnel en essuie souvent les plâtres. Les effets psychologiques qui en découlent ajoutés aux difficultés du métier donnent lieu à une augmentation de l’absentéisme

Stéphanie, après 14 ans de service, dit ressentir la fatigue et le stress plus durement ces dernières années. « Les délais sont plus courts pour les mêmes taches » explique-t-elle. « Lorsque j’ai débuté, on avait plus de temps pour écouter les résidents, maintenant on est au chiffre, au chrono. J’ai l’impression de bâcler le travail alors que je ne me laisse pas de répit. J’ai une collègue qui a démissionné l’année dernière après 22 ans de carrière. Elle a changé de métier suite à un épuisement physique et moral ».

Dilemme

Comment augmenter le nombre de personnel tout en réduisant le coût pour les familles. Une équation bien difficile à résoudre. Il faudra pourtant bien trouver une solution tant les EHPAD sont voués à recevoir de plus en plus de personnes âgées dans les années à venir. Le mamie boom se fait sentir aux portes des résidences.

Les mises aux normes de sécurités auxquelles ne peuvent se soustraire les établissements sont incessantes. Les normes s’ajoutent aux normes obligeant les structures à des travaux toujours plus importants et très onéreux budgétés sur plusieurs années. Tôt ou tard la limite des possibilités des bâtiments est atteinte et ceux-ci deviennent obsolètes. La direction se trouve devant deux possibilités : fermer ou reconstruire de nouveau locaux en accord avec les dernières normes.

Repenser l’EHPAD

N’allons-nous pas trop loin ? Ces améliorations sans fin et coûteuses ne nuisent-elles pas au but principal qui serait de faire passer le bien être des résidents au premier plan ? Moins de normes onéreuses et un peu plus de soignants ne serait-il pas plus judicieux ? Les gens qui travaillent dans ces lieux sont des professionnels. Majoritairement responsable et de bonne volonté. Leurs laisser le temps et la possibilité de travailler correctement serait bénéfique pour tout le monde.

Les personnes âgées ne sont que rarement le centre d’intérêt des gouvernements successifs. De grandes réformes nationales serait la seule solution pour aider nos aînés à mieux vieillir dans des institutions plus humaines. C’est aussi à nous de pousser nos politiques à agir. C’est l’affaire de chacun parce que nous sommes tous concernés.

 


Voir aussi :

INTERVIEW DE L'ACCORDEONISTE CHRISTIAN BRUT
INTERVIEW DE L’ACCORDÉONISTE CHRISTIAN BRUT. Nous avons rencontré Christian Brut lors de la journée…
Eau du robinet
L’EAU DU ROBINET EST-ELLE DE BONNE QUALITE : C’est au Ministère de la Santé qu’incombe le contrôle sanitaire des eaux…
LOGEMENT : LA CRISE. La crise du logement est loin d’être réglée. D’après la SNI, filiale de la Caisse des dépôts et…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


S’informer c’est comprendre


Mangez cinq fruits et légumes par jour


Soutenir la presse, c’est défendre votre liberté